Search
lundi 27 septembre 2021
  • :
  • :

Développement: Ousmane Diagana expose la nouvelle stratégie de la banque mondiale en cote d’ivoire

testDans le cadre de ses rencontres périodiques avec les parties prenantes extérieures, le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour la Côte d’Ivoire, le Benin, le Togo, le Burkina Faso et la Guinée, M. Ousmane Diagana a animé une conférence de presse, lundi 10 Novembre, au siège de l’Institution à Abidjan. Cette rencontre avec la presse nationale et internationale a été l’occasion pour le Représentant de l’Institution de Bretton Woods de faire le point sur la situation des interventions actuelles et futures de la Banque Mondiale et d’aborder les derniers développements de l’actualité économique et sociale dans les pays qu’il supervise, notamment la Côte d’Ivoire.

Le point d’orgue de cette rencontre avec les médias a été la présentation de la nouvelle stratégie d’intervention de la Banque mondiale en Côte d’Ivoire. Cette stratégie dont la préparation a été précédée de consultations nationales, met l’accent sur quatre points majeurs.

Ainsi, l’agriculture, l’énergie, l’enseignement supérieur et technique et la création de conditions de résiliences, sont les principaux axes identifiés par la Banque mondiale après des consultations nationales. Des consultations qui auront montré de fortes attentes dans les domaines de la gouvernance, la triptyque éducation-formation-emploi, la pression démographique, le foncier et l’état de l’agriculture.

Pour M. Diagana, c’est dans une situation favorable marquée par le retour à la croissance et la renaissance des écoles et des infrastructures que la Banque élabore cette stratégie, après celle mise en oeuvre dans le contexte de la sortie de crise et qualifiée de « succès”.

Mais si le pays affiche aujourd’hui des performances économiques remarquables, des défis restent encore à surmonter, a insisté le Directeur des Opérations de la Banque mondiale. Des défis au nombre desquels la réduction du taux de pauvreté, les difficultés d’accès de certaines couches de la populations aux infrastructures sociales de base.

Aussi, M. Diagana a-t-il appelé les autorités ivoiriennes à une poursuite des réformes, la consolidation des acquis et surtout une amélioration de la gouvernance afin d’assurer une meilleure distribution des fruits de la croissance.

Pour ce qui concerne la Côte d’Ivoire, M. Diagana a relevé l’efficacité de la prévention et de la communication mises en oeuvre par le Gouvernement ivoirien dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de fièvre à virus Ebola. Mais, a-t-il recommandé, « il faut continuer de soutenir le système de prévention mise en place par les autorités ivoiriennes ».

A cet effet, la Banque mondiale prépare une enveloppe de 70 millions de dollars destiné à renforcer le dispositif national de prévention afin de le rendre réactif à la prise en charge d’éventuels cas, a annoncé le directeur des opérations de la Banque Mondiale.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *