Search
dimanche 12 juillet 2020
  • :
  • :

Quel UDCY sans Mel Eg Théodore ?

imagesMme Bodoua, comment avez-vous accueilli la disparition de votre collaborateur ?
Ce fut une onde de choc. Le président Mel est encore sur le choc. Personne ne croyait en cette nouvelle. On n’arrive pas à comprendre car Je vendredi 27 décembre nous avons participé ensemble à une réunion présidée par Mel Théodore et le samedi il faisait partie d’une délégation qui s’est rendue à la cérémonie d’hommage et de purification du premier ministre Aké N’gbo dans le village de cet dernier. Nous avons donc fait une délégation pour aller vérifier cette triste nouvelle qui s’est avérée vraie. C’est un frère, un proche collaborateur du président Mel que nous avons perdu. C’était un homme bon, généreux et très engagé. J’ai été sa proche collaboratrice quand il était ministre des sports et moi directrice de l’INJS. Enfin le vin est tiré il faut le boire. Nous organisons les obsèques en collaboration avec sa famille biologique. A ce sujet un hommage lui sera rendu cet après midi au siège du parti situé à la riviera 2 face à l’église saint famille. Nous invitons toute la famille de l’Udcy à venir massivement pour lui rendre un hommage mérité. Tous les Ivoiriens sont invités. Paix à son âme, que Dieu l’accepte dans son infinie miséricorde.

Mme BODOUA, comment se porte le cadre permanent de discussion aux quelles l’UDCY participe ?
Le processus est .au point mort. Le 19 Septembre dernier, lors de la 14ème réunion, l’on a évoqué sous la houlette du Premier AHOUSSOU Jeannot, toutes les questions relatives à Ia sécurité, aux statuts de l’opposition, le financement des partis politiques, la commission électorale indépendante. Un séminaire était prévu pour trouver des solutions globales. Mais rien n’est fait jusqu’à ce jour. Rien ne bouge et le gouvernement fait du sur place.

On parle de la formation d’un gouvernement avec l’entrée de l’opposition. Quelle est la position de l’UDCY ?
L’UDCY n’est pas au courant de ce gouvernement en formation. On n’a pas encore été saisi officiellement. Ce sont des ragots. Si c’est un gouvernement pour la réconciliation, la paix, la cohésion sociale et le rassemblement des ivoiriens, l’UDCY est prête à y entrer si cette main tendue du Président est sincère et cela passe d’abord par la libération des prisonniers politiques et la satisfaction des préoccupations de l’opposition que nous avons évoquée au cours des échanges dans le cadre du CPD. Ce que nous constatons, les élections de 2015 approchent et le dialogue est bloqué.

Comment l’UDCY prépare ces échéances électorales ?
Nous sommes sur le terrain, nous restructurons le parti après la crise. Une session du conseil national, instance suprême entre deux Congrès est prévue en 2014 pour statuer sur cette question. Pour l’instant nous travaillons à renforcer le parti sur toute l’étendue du territoire national et à l’extérieur.

L’UDCY ne fait plus partie de la majorité présidentielle, quelle est la prochaine alliance que le parti va nouer ?
Tout dépend de l’évolution de la situation sociopolitique. Toutes les alliances sont possibles et on verra, le moment venu. Mais notre parti a des principes que sont la liberté, la paix, le dialogue, l’équité, la société de droit. Tous ceux qui respectent ces valeurs seront nos alliés. Nous demeurons attachés profondément aux idéaux du Président LAURENT GBAGBO.

Faites nous un bilan à mi-parcours du mandat du Président Alassane Ouattara ?
C’est un bilan mitigé. Il faut passer maintenant passer de la macro-économie dont il est le chantre à la micro-économie. Il y a des grands travaux en cours mais, Cela n’agit pas sur le niveau de vie des populations. La vie est chère et le chômage est grandissant. Les ivoiriens sont malheureux et tristes. Le président a fait des promesses dont tout le monde attend la réalisation.

On parle de plus en plus du retour du président MEL THEODORE au PDCI. On l’a vu aux côtés du Maire de Cocody ?
Retourner au PDCI ! Pour quoi faire ? Je demande aux politicards d’arrêter leurs fantasmes. L’UDCY est un parti libre et indépendant. Le PDCl n’a pas finit de régler ses propres problèmes, qu’il nous laisse tranquille. Nous, on avance. C’est vrai que le président MEL était à l’investiture du nouveau Maire N’GOUAN AKA Mathias, et alors ? je ne vois rien d’anormal. Cela ne peut faire de lui et de son Parti des membres du PDCI. Le président MEL a été Maire de la commune de Cocody pendant 10 ans et il a fait un travail remarquable, un bon travail. Et, pour cela, il a été longuement ovationné au cours de cette cérémonie. Il jouit d’une légitimité historique indiscutable à Cocody. Il a fallu sa garde rapprochée, la sécurité du jour pour l’aider à quitter les lieux car les populations tenaient à le retenir pour longtemps. Elles regrettent son départ de la mairie. Et puis le Maire N’GOUAN a été membre de son équipe quand lui-même était Maire de Cocody. Le président MEL peut apporter son expertise de la gestion de la commune au nouveau maire. C’est un geste de paix, de rassemblement que tout le monde doit suivre. Au niveau de notre parti, on continue notre travail malgré les chants de sirènes. Nous installons de nouvelles sections et redynamisons les anciennes. Nous profitons de cette tribune pour remercier le président de notre parti pour son implication morale, physique et financière à la restauration de notre parti. Je profite de votre journal pour souhaiter bonne et heureuse année à tous les Ivoiriens, aux citoyens et à notre président Mel Eg Théodore à qui je souhaite bonheur, santé et longévité. Que cette année soit pour l’UDCY une année de grande mobilisation et de succès.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *