Search
mercredi 13 novembre 2019
  • :
  • :

A 25 ans, il va créer une centaine d’emplois

ebs_informationsentrepriseÀ 25 ans, Edouard Barthès est à la tête d’une entreprise florissante qu’il a créée il y a un an seulement. Et il compte doubler ses effectifs et tripler son chiffre d’affaires dans les prochains mois.

«Quand on veut, on peut». Édouard Barthès a fait sien ce principe de vie. À 25 ans seulement, ce Mazamétain est à la tête d’une entreprise florissante, spécialisée dans l’économie d’énergie, qu’il a créée à Castres, où il réside maintenant, il y a un peu plus d’un an. Au départ, il avait quatre salariés. Aujourd’hui, ils sont 50. Et ils seront une centaine d’ici un an. Une ascension fulgurante digne du rêve américain.

C’est lorsqu’il était étudiant au lycée Notre-Dame à Castres en BTS management des unités commerciales qu’Édouard Barthès a eu l’idée de créer sa société. «J’étais en alternance dans une filiale d’Esso à Albi à l’époque de la mise en place des certificats d’économie d’énergie qui contraignent les fournisseurs d’énergies (électricité, gaz, chaleur, froid, fioul, carburants…) à financer, tout ou partie, des travaux d’isolation de bâtiment de leurs clients, des particuliers aux industriels, afin de réaliser des économies d’énergies. C’est le principe du pollueur-payeur. Et je mettais en place les premières offres pour Esso», explique Édouard Barthès qui a senti qu’il y avait un créneau à prendre puisque les vendeurs d’énergies, comme les pétroliers, n’avaient pas vocation et n’étaient pas organisés pour mener directement ces opérations d’isolation. Ils avaient donc besoin de s’appuyer sur des «sous-traitants» spécialisés. «On capte l’argent des partenaires fournisseurs d’énergies et on l’utilise pour faire les diagnostics et les travaux d’isolation, de chauffage et d’éclairage pour réduire la consommation d’énergie des clients que l’on démarche ou qui nous sollicitent et à qui cela ne coûte rien!», explique Édouard Barthès pour résumer l’activité de son entreprise.

 

Source : http://www.ladepeche.fr




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *